Publié dans communication, LinkedIn, stratégie

Pour une présence remarquée dans les groupes LinkedIn

[Note de mise à jour : Ce billet a été rédigé en 2012. Plusieurs modifications ont eu lieu depuis sur la plateforme LinkedIn, de sorte que plusieurs informations sont déjà désuètes.  Les règles de LinkedIn ont aussi beaucoup changé, de sorte que la gestion des groupes est très différente aujourd’hui. – FA]


Vous souhaitez que vos discussions et vos commentaires soient remarqués dans un groupe LinkedIn? Voici quelques trucs que j’ai appris à force d’expérimenter la plateforme, souvent avec un succès très surprenant. Si vous n’avez pas beaucoup d’expérience avec LinkedIn, ils vous seront particulièrement utiles, surtout si vous souhaitez améliorer votre visibilité dans ce réseau social d’affaires.

Pour ceux pour qui les règles suivantes semblent être du « déjà vu », je vous suggère de passer directement à la règle No. 5, particulièrement la partie qui vous donne des trucs pour écrire des commentaires qui soient remarqués au sein d’un groupe.

Règle No. 1 : Lancez une « vraie » discussion

Partager un contenu qui se trouve ailleurs sur le Web dans un groupe LinkedIn, même du contenu de son propre blogue, n’est rien de mal en soi, jusqu’à un certain point (voir la Règle No. X, ci-dessous).

Toutefois, croyez-vous que, dès que vous le partagerez, votre contenu sera automatiquement remarqué, voire apprécié des membres du groupes (et des autres utilisateurs dans le cas d’un groupe ouvert)?

Trop souvent, les utilisateurs LinkedIn partagent du contenu dans un groupe en omettant de préciser ce qui mérite selon eux l’attention des membres du groupe, ou encore de compléter le partage de contenu par leur propre opinion et par une question ouverte.

Deux choses à savoir par rapport au partage de contenu :

  1. Les propriétaires de groupes LinkedIn ne les apprécient pas particulièrement, car elle n’amènent pas nécessairement plus d’affluence dans leur groupe, et ne portent pas les visiteurs à rester et à revenir dans le groupe. Certains d’ailleurs, comme Linked Québec, interdisent le partage de contenu à moins de faire un résumé de votre point de vue en guise de début d’une discussion (règle No. 10 du groupe).
  2. Il est difficile de commenter une « discussion » qui n’en est pas vraiment une, car lorsqu’on clique sur le lien de la supposée « discussion » on atterrit plutôt directement sur le contenu partagé. Le seul moyen de commenter le contenu de ce type est de passer le curseur sur l’espace accordé à la présentation de la discussion (dans la page d’accueil du groupe) et cliquer sur « Commenter » lorsque le lien apparaît. Ce n’est pas très intuitif, car on souhaite généralement lire le contenu avant de le commenter.

Dans la figure ci-haut, j’ai simplement partagé un contenu externe, et je n’ai précisé ma pensée que dans un commentaire, ce qui n’est pas la bonne façon de faire. D’ailleurs, ce simple partage d’information n’a suscité aucun commentaire, sinon les miens. Une seule personne a cliqué sur « J’aime ».

Comparez-la avec la discussion ci-dessous, qui précise le sujet que je veux aborder et indique déjà ma position sur le sujet.

Conclusion : partager un contenu sans en faire un véritable sujet de discussion n’est pas le meilleur moyen d’attirer l’attention sur le message que vous souhaitez véhiculer. Partager un contenu n’est pas une mauvaise idée en soi, mais n’oubliez pas de personnaliser votre discussion par un titre et quelques commentaires pour en faire un résumé, donner votre opinion ou encore attirer l’attention sur une partie du contenu. Personnellement, je cite souvent des extraits, lorsqu’il s’agit d’un texte.

Règle No. 2 : Utilisez une question ouverte

Si vous souhaitez que votre discussion soit remarquée, posez une question ouverte, c’est-à-dire une question que l’on peut répondre par autre chose que « oui » ou « non ». Exemples de question ouverte :

  • Que pensez-vous de la décision de X d’avoir fait Y ?
  • Qui sera le meilleur premier ministre ?
  • Où placez-vous votre argent en ces temps difficiles ?
  • Comment faites-vous pour attirer des gens dans votre groupe LinkedIn ?
  • Pourquoi les utilisateurs LinkedIn ne respectent pas les règles d’utilisation de LinkedIn, selon vous ?

La discussion ci-dessus a engendré 45 commentaires dans le groupe Linked Québec, et je n’ai eu à intervenir que deux fois.

Le fait de poser une question donnera l’occasion aux membres du groupe de mettre à l’avant-plan votre discussion, et plus vous attirerez de commentaires, plus vous aurez de chances d’être reconnu parmi les « membres les plus influents » de la semaine dans le groupe (ça fait toujours plaisir un peu).

Yé!😉

Règle No. 3 : Laissez aller la discussion

Une fois que vous aurez posé votre question ou lancé votre discussion, attendez au moins au lendemain pour voir s’il y a des commentaires. S’il y en a, attendez quand même le jour suivant pour permettre à d’autres de s’exprimer, et surtout éviter que la discussion ait l’air d’un dialogue, voir un « clavardage« . D’ailleurs, vous avez autre chose à faire dans votre journée, n’est-ce pas?

Pas de commentaires? Pas de panique!

Si vous n’avez reçu aucun commentaire le jour suivant, c’est peut-être que votre discussion n’a pas suscité d’intérêt, mais il se peut aussi qu’elle n’ait pas été lancée au bon moment. Y aviez-vous pensé?

Par rapport à cela, il y a au moins deux choses à considérer :

  1. Le moment de la journée où vous avez fait votre envoi ;
  2. Le nombre de discussions qui ont été lancées ou commentées le jour même.

Premièrement, pourquoi est-il important de lancer une discussion au bon moment de la journée? D’abord parce si vos relations ou les personnes qui vous « suivent » sur LinkedIn ont accès au contenu de ce groupe, ils seront aussitôt avisés de la publication de votre discussion. Cet aspect est très important puisque ce sont souvent ces personnes qui sont les premières à « aimer » ou commenter votre discussion. À leur tour, le réseau de ceux qui vous suivent seront avisés de leurs interventions, et ainsi de suite.

Il est tout aussi important de prévoir seront les autres utilisateurs, en particulier les membres du groupe, au moment où vous publierez votre discussion. Seront-ils déjà en train de consulter d’autres contenus, ou seront-ils totalement absents?

Ainsi, pour votre analyse post-publication, il est utile de vous poser cette question toute simple : les utilisateurs de LinkedIn que vous cibliez — notamment dans vos relations — étaient-ils sur LinkedIn au moment de la publication de votre discussion?

Deuxièmement, il se peut que votre discussion ait passé inaperçu dans le groupe à cause d’un nombre trop élevé de discussions qui y ait été lancées le même jour.

Comment le vérifier? Si vous recevez un courriel de LinkedIn résumant les nouvelles discussion qui ont été lancées dans le groupe, il y a de fortes chances que ce soit le cas pour les autres membres de ce groupe aussi! Ainsi vous pourrez aisément vérifier comment votre discussion est apparue. Était-elle noyée dans une longue liste, ou était-elle la seule?

Est-ce que c’est foutu? Pas nécessairement.

Si votre discussion n’a pas été remarquée, peu importe la raison, vous pouvez tenter de commenter votre propre discussion à une période différente de la journée pour voir si votre discussion passera mieux cette fois-ci.

Si ce n’est pas le cas, il est sans doute préférable de laisser tomber votre discussion, à moins d’avoir une bonne raison de le faire.

Un exemple de bonne raison? Vous pourriez, par exemple, y retourner plus tard (i.e. : quelques semaines, voire quelques mois plus tard) avec un contenu complémentaire pour « l’actualiser ». Peut-être qu’elle aura des chances de revenir « à la mode ». Attention ! Assurez-vous d’abord que vous ne servez pas simplement du « réchauffé ».

Surtout, soyez authentique : ne commentez pas inutilement votre propre discussion pour attirer l’attention. Vous aurez l’air d’un clown et vous obtiendrez l’effet inverse.

Règle No. 4 : Répondez aux commentaires

Rien de plus désagréable qu’une discussion qui est « abandonnée » par la personne qui l’a initiée. Peut-être que ça ne fera pas de tort si la question est facilement « réglée » entre quelques personnes qui vous connaissent bien, mais il est toujours apprécié que la personne témoigne de son appréciation d’avoir pris la peine de commenter sa discussion.

Un simple « Merci de vos commentaires » est déjà mieux que rien du tout.

Pour suivre la discussion, assurez-vous que LinkedIn vous envoie le fil de discussion par courriel. Par défaut, c’est généralement le cas. Surveillez donc vos courriels au moment approprié, et choisissez aussi le bon moment pour répondre aux commentaires.

Comment répondre aux commentaires

D’abord, rappelez-vous qu’il n’est pas nécessaire de répondre à un commentaire dès qu’il est émis (voir mon billet sur la gestion des courriels). Pour être plus efficace, il est préférable de répondre aux commentaire une seule fois par jour.

Attention! Il n’est pas nécessaire de répondre à tout le monde de la même façon. Le respect pour vos participants est plus important que le « devoir » de répondre à tous. Ainsi, n’hésitez pas à choisir les commentaires qui méritent d’être commentés de manière personnalisée. Vous pouvez choisir d’en ignorer quelques uns, et c’est tout à fait correct de le faire. C’est un forum et non une correspondance.

Pour éviter la confusion, précisez toujours à qui s’adresse le commentaire, selon le cas. Il peut d’ailleurs être une bonne idée de faire plusieurs commentaires, un pour chaque idée amenée par différentes personnes, pour éviter que les commentaires soient trop longs. Tout est une question de dosage.

Par ailleurs, le nombre de caractères pour un commentaire est limité à 4000, ce qui est déjà trop.

Règle No. 5 : Commentez les discussions des autres

Lancer des discussions sans jamais participer à aucune autre, ça peut être agaçant, voire irrespectueux pour les autres membres du groupe. Par ailleurs, le fait de participer à d’autres discussions démontre non seulement votre appartenance au groupe, mais est aussi une autre façon d’être visible et de vous positionner.

Un truc pour que vos commentaires soient remarqués

Je parlais tout à l’heure des courriels qui vous sont envoyés par LinkedIn, résumant les discussions actives dans un groupe. Avez-vous remarqué que, sous chaque titre de discussion, apparait souvent un commentaire? Il s’agit sans doute du dernier commentaire émis avant l’envoi du courriel-résumé. Et si c’était le vôtre?

Voici quelques éléments à considérer pour augmenter vos chances de faire remarquer vos commentaires dans ce courriel.

D’abords, vérifiez à quelle heure est généralement envoyé le courriel concernant le groupe à l’intérieur duquel vous avez intervenu. Selon ma propre expérience, il est souvent envoyé durant la nuit, mais à différentes heures.

En fait, j’en comprend que ce n’est pas le même moment pour chaque groupe, et ce n’est jamais le même moment d’une fois à l’autre pour un même groupe. Je n’ai pas d’information sur les règles à ce sujet.

En considérant ces éléments, vous augmenterez vos chances que votre commentaire soit le dernier qui soit envoyé. Essayez-le, vous n’avez rien à perdre!

Les premiers mots sont les plus importants

Ensuite, il y a la question de la limite de caractères qui sont affichés dans le courriel. Selon mes tests, entre 132 et 137 caractères s’affichent sous chaque discussion.

Ainsi, lorsque vous faites un commentaires, tentez du mieux possible de présenter votre point de vue à l’intérieur de cette limite. Vous attirerez davantage l’attention que si votre message explique le contexte qui vous amène à ce point de vue.

Voici un exemple de commentaire qui ne suscite pas beaucoup d’intérêt :

Je suis d’accord avec Monsieur X lorsqu’il dit que le facteur Y impacte le facteur Z, mais considérant le fait que le facteur Z a aussi une importance…

Voilà déjà 150 caractères et on ne connait toujours pas votre point de vue!

Voici une manière plus efficace de présenter votre commentaire :

Le facteur Z a aussi une importance majeure sur le facteur Alpha, Monsieur X! Je suis bien d’accord que le facteur Y a un impact, mais…

Voilà! En 135 caractères, on sait déjà ce qui vous distingue des autres. N’est-ce pas plus intéressant pour une personne qui n’est pas au courant du déroulement de la discussion?

Règle No. X : Évitez tout contenu promotionnel, même subtil

On dit souvent que LinkedIn est un réseau social d’affaires, ce qui est vrai. Toutefois, ce n’est pas une raison pour y faire de la publicité impunément, que ce soit pour soi-même ou pour les autres! Bien que le contenu promotionnel soit toléré dans certains groupes, il n’est généralement pas très bienvenu dans les groupes, disons, « sérieux ».

Pourquoi? Pour la même raison que vous détestez que vos émissions ou vos films favoris qui passent à la télévision soient interrompus par de la publicité.

L’avantage de LinkedIn, c’est d’être basé sur les échanges humains, et que son succès repose sur une présence très minime de « publicité » au sens négatif que l’on connait. Vous n’aimez pas qu’on vous inonde de publicité? Eh bien, ne faites pas aux autres ce que vous n’aimez pas qu’on vous fasse, comme dit le dicton.

Soit dit en passant, il existe des groupes à l’intérieur desquels la publicité est clairement permise, voire bienvenue. Sachez les repérer et les reconnaître. Par exemple, dans la famille Linked Québec, il y a le sous-groupe « Centre d’affaires » [Note: Ce groupe existait au moment de la publication de ce billet, mais n’existe plus. FA].

Par ailleurs, si vous pensez à la formule « publi-reportage » dans un groupe où la publicité n’est pas bienvenue, oubliez-ça. Dites-vous aussi que les gens ne sont pas dupes : ils savent distinguer ce qui est une publicité d’un véritable partage d’information. Évitez cette pratique, ne serait-ce que pour votre image. Vous ne voulez pas être réputé pour vos contenus à caractère biaisé.

Bien sûr, rien ne vous empêche de partager du contenu informationnel sur votre blogue personnel ou d’entreprise pour attirer des visiteurs. Là n’est pas la question.

Auteur :

Expert en organisation et en gestion de l'information.

5 commentaires sur « Pour une présence remarquée dans les groupes LinkedIn »

  1. Bonjour !

    Je ‘démarre’ sur LinkedIn… Ces conseils me seront très utiles pour le groupe que je viens de créer ! Je les teste très vite ! Merci !

  2. Un article d’excellente facture, félicitations.

    Le contenu correspondent en tous points de vue à ce que je pense sur la bonne conduite qui devrait être de rigueur dans les groupes.

    Malheureusement, nous vivons dans un monde ou un grand nombre de personnes voudraient toujours faire passer ses priorités avant tout le monde.

    J’ai, d’ailleurs eu une discussion dans ce sens dans un groupe où j’avais mentionné plusieurs des points évoqués ici.

    Merci Félix pour le partage et je vais m’inspirer de ce texte lorsque je lancerais mon groupe.

  3. Est-il possible de ‘poster’ un commentaire sur un groupe qu’on administre en tant qu’Administrateur et non en tant que compte personnel LinkedIn?
    Merci pour l’article très détaillé, j’ai beaucoup appris.

    1. En fait, si je comprends bien la question, LinkedIn ne créé pas de « profil » ou d’étiquette spécifique pour les administrateurs. Il attribue uniquement des « fonctions » (ou des « rôles ») à des utilisateurs existants. Le rôle d’administrateur leur donnent certains pouvoirs, comme celui de modérer et d’approuver des commentaires et des discussions. Ils publient néanmoins toujours en leur nom personnel. La seule façon de pouvoir les identifier, c’est de regarder dans les informations sur le groupe. Ai-je bien répondu à votre question?

      Merci de votre intérêt! Je vous invite à partager cet article dans vos réseaux sociaux préférés.🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s