Publié dans cas vécus, communication écrite, trucs, conseils et astuces, utilisation du courriel

Soyez clair quand vous envoyez un courriel : un sujet par message!

Lorsque vous envoyez un courriel pour attirer l’attention de vos destinataires, et surtout pour leur demander une action, évitez d’inclure ce que vous demandez dans un message dont le sujet principal est tout autre.

En d’autres mots, suivez la règle un sujet par message. C’est d’autant plus important dans un cas de sollicitation ou d’appel à l’action.

Je viens de constater, encore une fois ce matin, à quel point cette règle est vraiment très importante. Lire la suite de « Soyez clair quand vous envoyez un courriel : un sujet par message! »

Publié dans critique, enjeux sociaux, gestion de l'information, livre, science, surabondance d'information (infobésité)

Critique du livre « The Organized Mind » / Daniel J. Levitin

Sérendipité organisée

J’aime bien Google.  Pas toujours pour les raisons que j’espérerais, c’est-à-dire trouver exactement la bonne information que je lui demande, mais parfois parce qu’il me trouve des perles dans sa grande « sérendipité organisée », disons. Lire la suite de « Critique du livre « The Organized Mind » / Daniel J. Levitin »

Publié dans critique, idées et points de vue, livre, travail

Critique du livre « Tout accomplir sans peine » / David Allen (Making It All Work)

David Allen est connu pour son livre à succès Getting Things Done (S’organiser pour réussir, en français), et la méthode de gestion du temps qu’il y propose.  Celle-ci est sans doute l’une des plus connues dans le monde en ce qui a trait à la productivité personnelle et professionnelle.

Si l’on oublie la récente réédition (2015) de l’ouvrage qui l’a rendu si populaire, le dernier livre que l’auteur a écrit en 2008 se nomme Making It All Work.  Intrigué par l’auteur et par le titre, j’ai mis la main sur la traduction québécoise de cet ouvrage dont le titre est Tout accomplir sans peine, publiée en 2009. Lire la suite de « Critique du livre « Tout accomplir sans peine » / David Allen (Making It All Work) »