Publié dans cas vécus, systèmes et méthodes d'organisation, trucs, conseils et astuces

Savoir s’organiser : comment établir vos priorités?

On continue!

Dans un article précédent, j’ai présenté quelques ingrédients et une marche à suivre dans une sorte de recette de méthode en devenir, pour bien démarrer un processus vers une meilleure organisation.


À lire : Savoir comment s’organiser : par où commencer?


J’ai suggéré, entre autres, de faire la liste de toutes les préoccupations qui peuvent occuper votre esprit, pour ensuite leur attribuer un ordre d’importance. Ces deux actions constituaient les première et deuxième étapes de la procédure.

La question que l’on peut se poser, maintenant, c’est : comment fait-on pour déterminer ce qui est important pour nous, et ce qui devrait passer devant les autres préoccupations?

Cet article vous donnera quelques pistes pour orienter vos réflexions. Lire la suite de « Savoir s’organiser : comment établir vos priorités? »

Publicités
Publié dans analyse, enjeux sociaux, enquêtes et études, gestion de l'information, maîtrise de l'information, travail

Mesurer les coûts d’une mauvaise gestion de l’information : est-ce possible?

Est-il possible de mesurer ce qu’il en coûte à une entreprise, une institution ou un organisme lorsque l’information qu’elle acquiert de l’externe ou créé à interne est mal gérée? Certains se sont déjà avancés sur la question. Lire la suite de « Mesurer les coûts d’une mauvaise gestion de l’information : est-ce possible? »

Publié dans enjeux sociaux, surabondance d'information (infobésité)

Il n’y a pas « trop » d’information : il y a trop de mauvais filtres

Le mal de l’information

On dit souvent qu’on est « bombardé » d’information, de toutes sortes. On en retrouve dans les courriels, dans les sites Web, dans les médias sociaux, comme dans les médias traditionnels : télévision, radio, journaux. Les journaux gratuits se sont d’ailleurs multipliés. Y a t-il vraiment « trop » d’information? Lire la suite de « Il n’y a pas « trop » d’information : il y a trop de mauvais filtres »