Publié dans critique, idées et points de vue, langage, vidéo

Critique de « L’infobèse »

Il y a presque 4 ans déjà, je réagissais à la lecture d’un article de Mac Slocum à propos de la surcharge informationnelle.

Rapportant les propos de Clay Johnson, il me faisait comprendre le sens du terme infobésité, c’est-à-dire que l’apparent « surplus » d’information est dû, en fait, à une surconsommation d’information, et non au fait qu’il y ait « trop » d’information.

J’avais aussi présenté les propos de Caroline Sauvajol-Rialland, à propos de l’importance de bien choisir ses sources d’information.

À lire : Il n’y a pas « trop » d’information : il y a trop de mauvais filtres

Or, voilà que le cabinet de gestion de l’information dirigé par Madame Sauvajol-Rialland, So Comment, a lancé jeudi dernier un « film » qui vise à sensibiliser le public à l’enjeu de notre trop grande consommation d’information. Lire la suite de « Critique de « L’infobèse » »

Publicités
Publié dans communication, critique, enjeux sociaux, livre, société, surabondance d'information (infobésité), travail

Infobésité : Comprendre et maîtriser la déferlante d’informations / Caroline Sauvajol-Rialland

Disponible sur le site de Vuibert.fr

Caroline Sauvajol-Rialland vient de publier un nouveau livre sur les enjeux reliés à la communication interne et la gestion de l’information. Dans Infobésité, l’ancienne journaliste dresse un portrait global des enjeux liés à la surcharge informationnelle, en particulier dans les milieux de travail, mais aussi dans une perspective sociale. Lire la suite de « Infobésité : Comprendre et maîtriser la déferlante d’informations / Caroline Sauvajol-Rialland »

Publié dans enjeux sociaux, surabondance d'information (infobésité)

Il n’y a pas « trop » d’information : il y a trop de mauvais filtres

Le mal de l’information

On dit souvent qu’on est « bombardé » d’information, de toutes sortes. On en retrouve dans les courriels, dans les sites Web, dans les médias sociaux, comme dans les médias traditionnels : télévision, radio, journaux. Les journaux gratuits se sont d’ailleurs multipliés. Y a t-il vraiment « trop » d’information? Lire la suite de « Il n’y a pas « trop » d’information : il y a trop de mauvais filtres »